15 juin 1915 : « Quelles tristes choses que la guerre terres en friches villes brulées ou démolies »

Chère Epouse

Je réponds à ton aimable lettre du 11. Tu peux croire que c’est toujour avec plaisir qu’on les reçoit cela distrait un peu de la guerre. Trois « Rilag » de poudre ne te suffiront pas la dernière fois il en faut au moins cinq pour cent litres d’eau. Sois prudente en fauchant surtout pour désembrailler quand c’est engorgé prend soin de faire avec une fourche et ne passe jamais à côté de la lame attention à Eli qu’il ne soit pas là par les pieds comme on dit pour embarrasser dis lui qu’il t’écoute sans sa quand je reviendrai je saurai tout.

Tu me dis que Germain ne peut pas parler cela me fait de la peine est-ce qu’à cet âge il ne devrait pas commencer à gager il me semble que si. Dis-moi si vous croyiez qu’il aura un défaut de langue.

Je crois bien que pour faucher tu dois regretter ton cher époux moi je conduisais les bœufs tu n’avais guère à t’occuper sois toujours prudente. Tu aurais besoin de quelqu’un comme ce matin j’ai vu huit faucheuses à deux chevaux un train de faucheur dans le même pré, le pays ou nous sommes n’y ayant pas de civils. Les militaires le coupent. Ne pense pas à m’envoyer d’argent nous ne pouvons pas le dépenser ni même de colis il fait trop chaud.

Jeanne vient de m’écrire et me donne des nouvelles de tous. Ecris toujours au même secteur jusqu’à ce que je t’ai donné le nouveau.

Je ne peux guère de donner des renseignements mais je crois que cela ne tardera pas trop. Quand à Cassan et Pégourié je ne crois pas qu’ils allaient en Italie ni au Dardanelles. On les changera de secteur pas plus c’est mon avis.

Donne le bonjour aux parents et amis sans oublier Mr Delmas ainsi que Bratières.

A l’instant je viens de savoir le numéro de notre secteur 170.

Rien plus à te dire pour le moment.

Envoie moi du papier dans les lettres ici ce sera difficile pour en trouver.

Quelles tristes choses que la guerre terres en friches villes brullées ou démolies faut être sur place pour en avoir une idée.

Reçois Chère Epouse et vous Chère Maman ainsi qu’Eli et Germainou mes plus tendres baisers

Ton époux chéri

1124ème  S.P. 170

Advertisements

A propos histoiresnousici

Passionnée des vieux papiers et de généalogie, d'histoire et d'archéologie,de spéléologie,et curieuse de pleins d'autres choses ...
Cet article, publié dans Jour pour jour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s