6 juin 1915 : « il s’agit de ne pas être touché ce n’est qu’une affaire d’habitude »

Chère Tante, Chère Cousine

Excusez moi si j’ai si longtemps attendu à vous écrire je pense que vous avez du avoir de mes nouvelles par Maman ou Germaine. Pour le moment nous ne sommes pas trop malheureux au contraire depuis le commencement de Mai nous couchons toujours dedans on a bien des corvées à faire de nuit ou de jour quelquefois pendant ses six jours que nous sommes en réserve. On entends siffler quelques balles près des oreilles cela n’a pas d’importance il s’agit de ne pas être touché ce n’est qu’une affaire d’habitude. C’est magnifique ce temps que nous passons en comparaison de cet hiver, alors nous avions fusillade presque tous les soirs et canonnade souvent les pieds dans l’eau et la pluie sur le dos on ne dormait presque pas et le peu de repos qu’on avait on le passait sur des billots de bois et de quelque branche.

Là ou nous couchons c’est bien dans une grange sur des planches ou on n’a que la couverture pour matelas mais c’est sec et on n’a pas froid depuis le début de l guerre je n’ai couché que douze jours dans un lit depuis, toujours habillé on s’habitue. Malgré tout je me porte à merveille. Je ne m’en ressens pas du tout. J’ai vu de pauvres camarades qui ont eu les pieds gelés on a du les amputer d’un pied.

Faut pas … nous sommes ici pour remporter la victoire ; mais quand. nous n’en savons rien ce sera long très long personne ne prévoit la fin. Il nous tarde de revoir le pays ainsi que ceux qu’on y a laissé. J’ai toujours bon courage et bon espoir, espoir en la Providence Divine et la Ste vierge mais j’ai entendu siffler de près des balles, et des obus éclater près de moi  faut espérer que celui qui m’a gardé … jusqu’au bout. Il en faut si peu la vie ici ne tient que par un fil d’araignée. Comme nourriture nous sommes bien mieux que par le passé. Le papier me manque. Donne un affectueux bonjour à Phillipine Rose et géraud ainsi qu’aux voisins, Greyou, etc. Recevez Chère Tante et Chère cousin mes meilleurs amitiés.

Votre Neveu et Cousin qui vous embrasse de tout cœur.

Graves H. 112ème d’Inf. 4e Com. S.P.129

J’ai écrit hier à Germaine.

Publicités

A propos histoiresnousici

Passionnée des vieux papiers et de généalogie, d'histoire et d'archéologie,de spéléologie,et curieuse de pleins d'autres choses ...
Cet article, publié dans Jour pour jour, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s