En quête de mon sosa 1000

A la lecture des différents billets publiés ces derniers jours, chacun à sa manière, en quête d’identification de son sosa 1000, je me prends à mon tour au jeu.

Donc si je suis la consigne très bien présentée par Maiwen Bourdic pour retrouver mon sosa 1000, “tout droit à droite sur 5 génération, tournez à gauche, prenez la suivante à droite, puis à gauche de nouveau sur 3 générations” cela donne ceci :

– d’abord tout droit à droite sur 5 générations : soit sosa 1 ( moi ), puis sosa 2 (ma maman), sosa 7 (ma grand mère maternelle Marie Cantaloube, que j’ai toujours appelé Philomène née en 1932), sosa 15 (mon arrière grand mère Scholastique Brugidou, décédée lorsque ma grand mère n’était qu’une jeune enfant et dont je ne sais finalement que peu de choses si ce n’est des dates! née en 1903), sosa 31 (Philomène Calmels)

– Ensuite on tourne donc à gauche soit sosa 62 Pierre Louis Calmels né en 1839, décédé en janvier 1914 : il était cultivateur à Villeneuve d’Aveyron, au Mas d’Arnal. Père de 4 enfants, ces trois fils sont Morts pour la France en 14-18,

– la suivante à droite : sosa 125, Marie Jeanne Lasfargues (1806-1839), cultivatrice (alors que les femmes sont bien souvent déclarées “sans profession” à cette période !), épouse Pierre Calmels en 1832 à Montsalès (12). Elle décède le 25 décembre 1839, soit 5 jours après la naissance de son fils unique …

– puis à gauche de nouveau sur 3 générations, à savoir : sosa 250, Louis Lasfargues (1756 – 1829) époux de Marie Lombregot avec qui il aura deux enfants avec 13 ans de différence d’âge ; ensuite sosa 500 Louis Lasfargues, père du précèdent, fils du fameux sosa 1000, dit “fils de famille” lors de son mariage en 1743, puis travailleur puis laboureur et charron lors de la naissance de ses enfants, décédé en 1787 à Montsalès (12), né vers 1707 vers Saujac (12). Il aura, avec Marie Bonnet son épouse, 8 enfants .

ARRIVEE = SOSA 1000.

et mon fameux sosa 1000 se prénomme … Pierre Lafargues, et voilà c’est tout ce que je sais. Un peu déçue ! mais du coup l’occasion m’est offerte de me replonger dans cette branche délaissée.

Merci à tous ceux qui m’ont permis de me lancer dans cette petite enquête, à travers la découverte des sosas 1000 des uns et des autres.

Et maintenant au travail …

Publicités

A propos histoiresnousici

Passionnée des vieux papiers et de généalogie, d'histoire et d'archéologie,de spéléologie,et curieuse de pleins d'autres choses ...
En passant | Cet article, publié dans Généalogie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour En quête de mon sosa 1000

  1. Ping : Je ne suis pas un numéro ! (à propos du sosa 1000, 7 ans plus tard) | daieuxetdailleurs's Blog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s