Ma généalogie : où en suis-je ?

     En voilà une bonne question !

     La généalogie, je suis tombée dedans de bonne heure. Déjà enfant j’étais curieuse de connaitre le passé de mes grands parents et arrières-grands-parents. Puis rapidement j’ai commencé à fréquenter les cimetières, eh oui ça commence souvent par là !!!  De fil en aiguille on se prend au jeu, on commence à s’accrocher aux branches et à vouloir grimper toujours plus haut.

     Mais le problème est que ma curiosité en tous sens m’a conduite à mener les recherches simultanément sur toutes les branches de mon arbre, et au fur et à mesure que l’on remonte le temps, le nombre de branches se multipliant, on finit par rapidement s’y perdre … cela va de soi.

     Et me voila donc dans un terrible bazar, l’envie de monter de plus en plus vite de plus en plus haut conduisant souvent à négliger les règles de bases, à savoir noter rigoureusement les sources, classer les actes correspondants, etc. un peu de méthodologie quoi !!! Ceci dit, je constate que ceux qui traitent la chose de manière plus ordonnée, méthodique, branche après branche, arrivent à s’y perdre eux aussi ! Et quand les branches se croisent ! n’en parlons pas, mon logiciel lui même n’y comprends plus rien. Je suis donc en quête d’une méthode pour arriver à traiter les données les unes après les autres.

    J’avoue toutefois être privilégiée, puisque mon ascendance est pour l’instant quasi exclusivement aveyronnaise et ne couvre que quelques communes dans la Vallée du Lot essentiellement : Salvagnac-Cajarc, Montsalès, Ols-et-Rinhodes, Villeneuve, Balaguier-d’Olt, Foissac, Causse-et-Diège et Saint Julien d’Empare (Capdenac-Gare), ce qui facilite grandement les recherches.

     Mais fantastique avancée, j’ai enfin traversé la rivière : je découvre désormais des ancêtres lotois, du département voisin. Moi qui croyait que la généalogie me ferait peut être découvrir de nouveaux horizons, voyager à travers la France et au delà qui sait ! Ca part mal.

     Voilà donc à ce jour mon état d’avancement :

  • Mon sosa le plus ancien porte le n° 31318, Hugues Garrouste décédé avant 1611, du côté de ma grand mère maternelle,
  • Côté maternel donc (petite précision au passage : je me mèle aussi de la généalogie de mes aïeules et non pas que de l’ascendance de ces messieurs), je rencontre les noms suivants :
    Delport : jusque vers 1700 pour l’instant, communes de Montsalès et Balaguier, et peut être bientôt côté Lot, avec la branche Cavarroc ou Cabaroc (problème des patronymes dont l’orthographe évolue souvent)
    => Malet, Soulié, Mercadié, Balbiel, Dardé, Brugidou, Laubies, Du Bruel et Sabatier.
    Roques : jusque vers 1620 sur cette branche. Celle-ci me conduit à Bonet ou Bonnet, toujours sur Montsalès, où je vais jusque vers 1750. Toujours essentiellement des cultivateurs ou laboureurs et deux forgerons de Montsalès dont l’un qui fut maire de ce village : Roques Antoine Cazimir [1839 / 1908 ].
    On trouve les noms suvants : Bergon ou Vergon, Delmas, Peyrouti, Calmettes, Plantade et Gratusse + Alibert et Malidat. Ce patronyme Roques est très présent dans le secteur et je dispose de plusieurs branche le portant.
    – Lagarrigue et Cassan : sur Foissac. Ils travaillent de la paille, maçons et cultivateurs. Je ne remonte pas très loin pour les Lagarrigue (1800 au maximum), mais je vais m’y mettre. Un point est ici surprenant, c’est le nombre d’enfants par couple (de 7 à 12 ) et le taux de mortalité infantile : les 2/3 des enfants de ces couples décèdent avant l’âge adulte. On croise dans cette branche également les noms de Masbou, Roaldès et Trenty.
    – Côté maternel toujours, branche Cantaloube / Brugidou.
    Pour ce qui est des Cantaloube, va falloir que je m’y mette sérieusement mais d’entrée de jeu, la tâche n’apparait pas simple, compte tenu des mariages « croisés » (si on peut dire) entre les différentes branches ascendantes, et avec les Brugidou. Les recherches sont ici à conduire sur Villeneuve d’Aveyron, Ols et Rinhodes, Capdenac-Gare.
    Je trouve les noms : Foissac (vers Maleville), Calmels, Costes.
  • Que ce soit du côté maternel ou paternel, il faudra entreprendre des recherches sur Maleville et Compolibat et là, à défaut d’avoir les CD des Archives départementales à ma disposition, il faudra se déplacer en mairie, où trouver une bonne fée sur la LGA (Liste Généalogique Aveyron) : sur ce secteur, les recherches portent sur les noms Gineste, Bories, Pailhasse. Je remonte pour le moment jusque vers 1775.
  • Sur Villeneuve je recherche Bergon, Cayla. Rattachés à la branche Brugidou, sur Ols, famille localisé depuis assez longtemps au Mas de Lafon : Gratuze, Martin, Beffre et Allemand. Ce sont des cultivateurs, cordonniers et surtout tisserand … moi qui m’attendait à des meuniers ! J’espère retracer, parallèlement à l’histoire de la famille, l’histoire de la maison, ancien moulin.

     Eh oui le département de l’Aveyron ne dispose toujours pas d’archives en ligne, peut être un jour qui sait !!!! en attendant la numérisation étant déjà faite depuis longtemps des CD par commune sont disponibles à la vente (31€ le CD, certaines communes comptant jusqu’à 5 ou 6 CD voire plus). Eh oui à ce jour quelques 80 départements permettent une consultation en ligne au moins des registres paroissiaux et états civils, parfois même recensements, cadastres, délibérations, etc. et l’Aveyron, département pionnier en matière de numérisation, traine la patte. Dommage.

Publicités

A propos histoiresnousici

Passionnée des vieux papiers et de généalogie, d'histoire et d'archéologie,de spéléologie,et curieuse de pleins d'autres choses ...
Cet article, publié dans Ma généalogie, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s