De la construction d’une maison clé en main – 1763

Les #AD12 ont mis en ligne voila quelques mois déjà  plus de 12 000 registres notariaux numérisées (sur quelques 30000 que compte la collection). Une mine d’or …
Les actes notariés sont toujours d’une  richesse extraordinaire pour nous, généalogistes, permettant aujourd’hui de mieux connaitre nos aïeux, leur filiation, les relations des uns avec les autres, leurs modes de vie, et leur environnement.
Mais il n’y a pas que ça, pleins d’infos sur l’évolution des territoires, la structure de l’habitat à une époque donnée qui pas pour ma part sont autant de petites éléments clairsemés à travers ses actes qui attirent toute ma curiosité.
Ainsi, voila un acte qui a retenu toute mon attention et ce à double titre : il concerne ma généalogie mais au delà permet de voir l’édification d’une maison « clé en main » au cœur de mon village. Je dois avouer que c’est le premier acte de ce type que je rencontre.
L’an 1763 au lieu de Foyssac, le couple Pradines (laboureur) – Marty baillent à Guillaume Pradeyrol, menuisier, de construire bâtir et couvrir une maison de 22 pans de hauteur.
S’en suit une incroyable description, minutieusement réfléchie, le couple sachant exactement ce qu’il souhaite, à moins que cela ne corresponde simplement aux « standards » de l’époque.
La dite maison doit être de 4 cannes de longueur et de largeur de 18 pans, bâtie avec de la terre au lieu de sable et chaux, crépie en dedans de sable et chaux depuis le premier plancher jusqu’au toit.
Le dit menuisier s’oblige à faire une cheminée avec un endroit pour mettre les cendres et une ouverture au dessus dudit endroit pour mettre les allumettes (tout est prévu …) et autres choses, une equiere et « deux fenêtres à la mode » s’il vous plait, une lucarne au dessus du plus haut plancher, fournir les poutres et planchers nécessaires, placer les fenêtres et portes « le tout  prêt jusqu’à la clef« . Plus un placard avec séparation au milieu. Le couvert de la dite maison devra être de tuile de briques depuis le haut jusqu’à la poutre traversière et le restant de tuile de causse. Le tout pour la somme de 150 livres + une petite maison et jardin. La construction devant être prête dans un délai de deux ans.
En passant | Publié le par | Laisser un commentaire

Petit oubli : le nom de l’épouse

Un acte recherché depuis quelques temps et là OUPS le curé a tout simplement oublié de mentionné le nom de l’épouse …

capture

AD12, cote 4E063598-1754

D’où la nécessité d’aborder d’autres sources et de ne pas négliger les différentes mentions de témoins, lieux etc.

 

En passant | Publié le par | Laisser un commentaire

Disparition à Montsalès

Une nouvelle enquête à mener : disparition en 1838 du frère aîné de l’un de mes aïeux … « un mariage manqué est, dit-on, le motif de cette disparition ». Intriguant.

Ci dessous avis découvert en flanant dans les journaux de l’Aveyron en ligne sur le site des AD12 http://urlz.fr/3Reg

MONTSALES-1838_Journal AV_ROQUES

Une nouvelle source à exploiter pleine de découvertes possibles …

Publié dans Famille Delport | Tagué , , | Laisser un commentaire

Un probable camarade de mon AGP Hilarion, appartenant lui aussi au 112° RI. Tous deux sont originaires de villages voisins de quelques kms seulement et sont décédés aux combats du Bois de la Gruerie, tout comme Elie Albanhac …

Henri Pradayrol °1881 à Salvagnac st Loup (12), soldat au RI, +20/21-06-1915 au Bois de la Gruerie (51)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pierre Chabert

Au détour d’un chemin du causse … pour ne pas oublier.

DSC_0002

Pierre Chabert soldat du 339e RI né 05/07/1885 Salles-Courbaties (12) 23/09/1916 tranchées de Chattencourt Mort-Homme

Livre d’or de l’Aveyron AD12

 

En passant | Publié le par | Tagué | 1 commentaire