Disparition à Montsalès

Une nouvelle enquête à mener : disparition en 1838 du frère aîné de l’un de mes aïeux … « un mariage manqué est, dit-on, le motif de cette disparition ». Intriguant.

Ci dessous avis découvert en flanant dans les journaux de l’Aveyron en ligne sur le site des AD12 http://urlz.fr/3Reg

MONTSALES-1838_Journal AV_ROQUES

Une nouvelle source à exploiter pleine de découvertes possibles …

Publié dans Famille Delport | Tagué , , | Laisser un commentaire

Un probable camarade de mon AGP Hilarion, appartenant lui aussi au 112° RI. Tous deux sont originaires de villages voisins de quelques kms seulement et sont décédés aux combats du Bois de la Gruerie, tout comme Elie Albanhac …

Henri Pradayrol °1881 à Salvagnac st Loup (12), soldat au RI, +20/21-06-1915 au Bois de la Gruerie (51)

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Pierre Chabert

Au détour d’un chemin du causse … pour ne pas oublier.

DSC_0002

Pierre Chabert soldat du 339e RI né 05/07/1885 Salles-Courbaties (12) 23/09/1916 tranchées de Chattencourt Mort-Homme

Livre d’or de l’Aveyron AD12

 

En passant | Publié le par | Tagué | 1 commentaire

28 juin 1915 : « impossible de pouvoir se procurer rien pas même du papier tout est brûlé »

Quelques 10 jours après le décès de son époux au bois de la Gruerie, dans les jours du 19 et 20 juin 1915, Germaine ne semble pas encore avoir reçu la terrible nouvelle …


Bien chers beaux frères,

La dernière lettre d’Ilarrion est datée du 18 et dit être en bonne santé Depuis deux jours il était dans sa nouvelle tranchée et sa ne va pas trop mal. Le 1e soir il y a eu une fusillade terrible ils n’ont pas bougé car ils ont cru qu’ils tenaient bon. Il leur est impossible de pouvoir se procurer rien pas même du papier tout est brûlé  ou desert les soldats coupent le foin avec les machines attelées a deux chevaux il y en avait huit un jour il ne croit pas pouvoir aller a Lourdes cette année car ce n’est pas encore fini que nous remerçions Dieu de lui avoir accordé la vie la santé pas de blessure est espère que le Ste Vierge le gardera jusqu’au bout. Il est au bois de le Grugie.

Nous sommes toujours en bonne santé hier nous avons rentré le foin de la caussade jeudi l’orage nous surprit lorsqu’il fut étendu de la bonne paille vaut 100 fois plus. Demain nous couperons l’autre. Monsieur le curé a donné la permission de soigner les récoltes tant que durera la guerre il n’y aura pas de Vepres elles se diront après la grand messe et le soir a 8 heures chapelet chemin de la croix et bénédiction du S. Sacrement comme tous les mercredi et vendredi et prières accoutumées les autres jours tant que durera la guerre.

Si le temps est beau je n’irais pas a la foire Le bonjour a maman Cadette

Votre belle sœur et neveux qui vous embrassent tous.

Germaine Graves

Hilar. G. 112e d’Inf. 4ème Comp.

  1. P. n°170
Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

18 juin 1915 : « meilleurs baisers d’amour du bois de la Gruerie »

A la lecture de ces quelques mots, ma chère Germaine ignore encore que ce seront les derniers de son cher époux …

Hilarion décède le 19 (acte de décès), le 20 ou 21 (fiche militaire) juin 1915, « tué à l’ennemi » au Bois de la Gruerie près de Vienne le Château (Marne). Avis du 25 juillet 1915

une vie de plus parmi de trop nombreuses autres …


Chère Epouse

Me voila dans ma nouvelle tranchée depuis deux jours et cela ne vas pas trop mal.

Le premier soir il y a eu une fusillade terrible mais ils n’ont pas bougé car ils ont vu qu’on tenait bon maintenant c’est tranquille.

Le secteur est bon nous n’avons qu’à le maintenir en cet état c’est ce que nous ferons.

Comme je te disais dans ma dernière lettre ne m’envoie plus d’argent impossible de dépenser un sou.

Si tu as l’occasion de voir la femme de Gabriel demande lui son adresse ne sachant pas ou nous allions j’ai brûlé toutes les lettres et son adresse avec. Si jamais je ne t’avais pas répondu à quelque question que tu m’aurais demandée ou autre chose tu n’as qu’à me le dire dans ta prochaine lettre car je n’ai pas gardé une seule lettre.

Quand bien même B. voudrait 2.50 pour faucher ou rentrer le foin prenez le. Cela m’étonne que tu ne saches rien de ton allocation. Si dans quelques jours tu ne sais rien je m‘en occuperais et nous verrons. Quand au rappel tu y aurais droit m’a t’on dit mais se sera difficile à toucher. A présent on ne donne pas l’argent sans compter. Le jour de la fête votive serai pour nous tous un peu triste. La fête par elle-même ne m’interresse guère. La paix l’est davantage interressante. Prions toujours avec ferveur Dieu se laissera enfin toucher. Nous avions promi d’aller à Lourdes cette année-ci Chère Epouse. Hélas pas encore. Remercions la Divine Mère du Ciel de m’avoir accordé vie, santé, pas de blessure, faut espérer qu’elle le fera jusqu’au bout. Reçois Chère Epouse de ton Cher Epoux ses meilleurs baisers d’amour qu’il t’envoie du bois de la Gruerie.

En marge :

Et vous Chère Maman recevez de votre fils dévoué ses plus tendres et respectueux baisers et vous Chers Enfants milles caresses et cent mille poutous. Ton Epoux.

Publié dans Jour pour jour | Tagué , , , | 1 commentaire